تعديل

الأحد، 27 مايو، 2012

L'épouse de Bram blessée au visage par la police


Une manifestation d'abolitionnistes de l'IRA a été sauvagement réprimée ce samedi 26 mai par la police à Nouakchott.
Les anti-esclavagistes, qui manifestaient en faveur de la libération de Birame Ould Dah Abeïd et ses codétenus, arrêtés suite à l’incinération de livres dits de rite malékité, ont été pris à partie par la police dans les alentours du marché central de la Capitale, Nouakchott.
Leila Mint Ahmed Khliva épouse de Birame a  été blessé au visage avant d’être évacuée vers le Centre hospitalier national. «Mais la grenade qui l’a touché à la figure est loin d’entamer son moral, elle sera toujours prête à aller de l’avant pour faire triompher la justice », indique-t-on dans son entourage.
Rappelons que la sacralité des livres incinérés par Birame Ould Dah - qui font l’apologie de l’esclavage -, a été fortement remise en cause par des Uléma et intellectuels musulman de grande autorité dont le Vaghih Cheikh El Mehdi et l’islamologue de renommée internationale Mohamed El Mokthar Echenguity.
Biram et ses codétenus, après avoir été menacés de se voir appliquer la Chariaa, risquent d'être accusés de "terrorisme" conformément aux nouvelles lois antiterroristes promulguées par le gouvernement de Ould Abdel Aziz


0 التعليقات:

إرسال تعليق