تعديل

الأحد، 27 مايو، 2012

Une unité de la garde nationale devant la Cour suprême pour empêcher son président limogé de regagner son bureau


Une unité spéciale de la Garde nationale contrôle toutes les issues de la Cour suprême à Nouakchott et a empêché un certain nombre des fonctionnaires, ainsi que le Bâtonnier de l’Ordre national des avocats, d’entrer dans les locaux de la Cour, et ce suite au refus du président de celle-ci, Seyid Ould Ghaylani de quitter son poste pour celui d’ambassadeur au Yémen.
Le Bâtonnier de l’Ordre, Mohamed Salem Ould Bouhebeyni, qui a déclaré sa solidarité avec le président de la Cour suprême, a indiqué être sûr que les gardes ont une liste, à la tête de laquelle se trouve le nom de Seyid Ould Ghailany, empêchée d’accéder à la Cour suprême. 

0 التعليقات:

إرسال تعليق